Découvrir la plongée sous-marine

Discipline à l’origine militaire, technique, réservée à une élite professionnelle, autrefois réputée confronter l’Homme à un milieu hostile, la plongée sous-marine s’est démocratisée, le matériel a évolué, la connaissance du milieu subaquatique et des phénomènes physiques agissant sur le corps humain ont progressé ;  les risques sont désormais mieux appréhendés, rendant la plongée aujourd’hui accessible au commun des mortels.

Vous avez déjà eu envie de vous jeter à l’eau mais vous hésitez et vous vous posez des questions ? Voici ci-dessous quelques réponses non exhaustives mais qui vous convaincront peut être d’essayer !

  • Je ne suis pas très bon nageur / pas très sportif

Plonger requiert d’être en bonne forme physique et mentale mais pas besoin d’être un athlète ni un nageur d’exception, tant que vous vous sentez à l’aise dans le milieu aquatique. Durant votre formation, vous apprendrez les bons gestes pour palmer efficacement, et ainsi ne pas vous fatiguer trop vite dans les cas où, en mer, vous auriez à parcourir quelques centaines de mètres pour rejoindre le bateau. La plongée loisir ne consiste pas à rechercher la performance physique ou technique mais simplement à procurer détente et amusement !

  • J’ai des problèmes de santé

Si vous êtes cardiaque, asthmatique ou que vous êtes une femme enceinte, la plongée sous-marine n’est en effet pas faite pour vous. Mais rien ne vous empêche à priori de vous initier au snorkelling, ou randonnée palmée, qui consiste à se promener tranquillement en nageant en surface avec des palmes, un masque et un tuba. Cette discipline vous permettra de découvrir le monde sous-marin de faible profondeur, vu d’en haut !

En cas de doute par rapport à d’autres problèmes de santé, un médecin agréé par la Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins ou tout simplement votre médecin traitant pourra vous dire si la plongée sous-marine vous est contre-indiquée ou pas. La délivrance d’un certificat médical est de toute façon obligatoire pour s’inscrire et plonger dans n’importe quel club en France.

  • Plonger fait mal aux oreilles

La douleur que chacun a sûrement déjà ressentie en descendant en apnée au fond de la piscine est due à la déformation du tympan que provoque l’augmentation de la pression ambiante. Il suffit d’équilibrer les pressions entre l’oreille interne et l’oreille externe pour rétablir la forme du tympan et ainsi stopper la douleur. Ceci est rendu possible par plusieurs mécanismes qui font partie des premiers gestes enseignés au plongeur débutant. Une fois ces gestes maîtrisés, ils deviennent des automatismes, et le problème de la douleur aux oreilles est maîtrisé. En cas de rhume ou de sinusite, ces gestes peuvent ne pas suffire à rétablir l’équilibre des pressions, il faut alors s’abstenir de plonger pendant quelques jours.

  • Plonger coûte cher

Lorsque vous débutez, le CSO vous prête gratuitement tout le matériel dont vous avez besoin. Vous n’aurez qu’à investir dans le kit palmes-masque-tuba (compter environ 100€) et à payer votre cotisation au club (voir les détails sur la page « inscriptions »). Bien sûr, il faut aussi intégrer à votre budget annuel la sortie obligatoire en mer pour valider votre niveau (compter environ 400€ pour 4 à 5 jours, transport, hébergement, repas et plongées compris). Consultez les pages consacrées aux sorties pour en savoir plus.

Après avoir passé votre niveau 1, si vous êtes mordus et que vous plongez régulièrement, il devient alors plus agréable et confortable d’investir dans son propre matériel : combinaison, détendeur, gilet stabilisateur, ordinateur de plongée. Mais là encore,  on trouve facilement du bon matériel d’occasion et une fois pas an se tient à Paris le salon de la plongée, une bonne occasion d’acheter du matériel neuf à prix cassés. En savoir plus sur le matériel de plongée…

  • Le matériel de plongée est lourd et encombrant

Le poids et l’encombrement du matériel sont un peu intimidants au début mais on s’y fait vite ! Une fois équipé, le plongeur loisir porte en général  15 et 20kg de matériel sur lui. S’équiper et se mettre à l’eau ne sont pas les moments les plus agréables mais ils sont de courte durée et une fois dans l’eau, c’est la délivrance ! L’apesanteur rendue possible par la poussée d’Archimède vous fera très vite oublier l’inconfort éprouvé hors de l’eau. Et puis vous aurez toujours votre binôme à proximité, pour vous aider à soulever votre bouteille ou à mettre votre ceinture de plomb, voire porter votre bouteille jusqu’au bateau si vous éprouvez des difficultés.

  • J’ai peur des requins et/ou d’autres habitants du monde sous-marin

Les créatures subaquatiques sont souvent surprenantes, majestueuses, parfois curieuses, joueuses mais rarement agressives ou malveillantes à l’égard de l’homme. Même bien plus gros que vous, un requin aura toujours tendance à être intimidé par le bruit de vos bulles et l’odeur bizarre de votre combinaison néoprène plutôt qu’à se demander si vous êtes comestible… Et la plupart du temps, il passera son chemin avant même que vous n’ayez le temps de dégainer votre appareil photo pour immortaliser cette rencontre. Les attaques à l’encontre de plongeurs restent rarissimes et sont le fait de circonstances exceptionnelles provoquées par l’homme, par exemple lorsqu’il jette des appâts à la mer.

Malheureusement beaucoup d’espèces (en particuliers les grands animaux migrateurs que l’on appelle les pélagiques, dont les requins font partie) sont en danger d’extinction, parce qu’elles sont ou ont été intensivement chassées par l’Homme ou encore parce que les changements environnementaux affectent négativement leur habitat. En croiser est donc une chance, un privilège même, et donne lieu à des moments émouvants et inoubliables plutôt qu’effrayants.

Vous avez d’autres questions ? contactez-nous ! Le CSO vous propose de faire gratuitement un baptême en piscine, la meilleure façon de se rendre compte par soi-même des sensations que l’on peut avoir sous l’eau. En savoir plus : baptême de plongée

Et pour finir, pour avoir un petit aperçu de ce qui vous attend si vous décidez de vous jeter à l’eau, consultez les pages Océan Atlantique, Mer Méditerranée, Mer Rouge, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *